Les capitales et bas de casse

Capitales (ou grandes majuscules)

[su_note note_color=”#987d3d” text_color=”#ffffff”] Majuscule et capitale ne sont pas synonymes ! Pour la plupart, les termes majuscule et capitale (tout comme minuscule et bas de casse) ont valeur de synonymes alors que non. Car cela revient à confondre la forme et l’usage. La majuscule initiale d’un mot met ce mot en évidence.[/su_note]

On compose avec une capitale initiale :

  • le mot qui commence une phrase, un vers, une citation complète
  • les noms propres
  • les patronymes, prénoms, surnoms, pseudonymes
  • l’article qui fait partie intégrante d’un nom patronymique

Mais il est d’usage de composer l’article en bas de casse :

  • quand il sépare un nom ou un prénom d’un surnom
  • lorsqu’il s’agit d’une particule nobilaire précédant un nom
  • lorsqu’il précède un nom, un surnom ou un pseudonyme
  • le nom de Dieu, pris dans le sens absolu, et toutes les expressions concernant la divinité
  • les noms des peuples, des habitants des régions et des villes lorsqu’ils ont valeur de substantifs
  • les noms des partis et des ordres civils, militaires et religieux
  • les noms géographiques et historiques
  • les noms de planètes, d’étoiles, de constellations, et ceux des signes du zodiaque
  • les noms des voies, lieux-dits et monuments publics
  • les points cardinaux, lorsqu’ils désignent une région, et non une direction
  • les noms des bateaux, d’aéronefs et d’astronefs
  • les noms de marques et de modèles
  • les raisons sociales, les noms de sociétés, d’établissements, d’associations, publics ou privés
  • les noms communs formant une devise ou exprimant un symbole
  • les noms communs employés dans un sens absolu ou ayant une signification particulière
  • les adjectifs saint, sainte, lorsqu’ils forment par adjonction une dénomination de personne, de monument, de voie publique, de ville, de fête patronale, de décoration. Dans ce cas, on ajoute un trait d’union
  • les titres des journaux il est d’usage de mettre une capitale au premier mot et au premier substantif
  • les titres d’ouvrages, d’oeuvres d’art

[su_note note_color=”#b7b7b7″]Règle : en notant que tout les titres d’oeuvres ou d’ouvrages figurant dans un texte en romain doivent être composés en italique ou, à défaut, entre guillemet. [/su_note]

Exceptions à la règle :

  • seul le premier mot du titre, quel qu’il soit, prend la capitale initiale, ainsi que les noms propres ou considérés comme tels figurant dans ce titre, que celui-ci forme ou non une phrase
  • s’il s’agit d’un titre constitué de deux titres reliés par ou, on met en capitale la première lettre de chacun des titres

Capitales accentuées

L’usage de la presse est plutôt de ne pas accentuer les capitales, l’usage de l’édition étant inverse. Les hésitants panachent les deux options, refusant par exemple le À pour préconiser le Ô… quoi qu’il en soit, le sens d’un mot peut être grandement modifié par les accents ; exemple : maçon MAÇON